La durée idéale d’un podcast

Quelle est-elle ?

Réponse qui ne nous engagera pas trop : cela dépend du podcast.

Plus précisément, cela dépend de 3 paramètres : le type de podcast, la densité d’information et votre volonté d’afficher ou non un nombre de téléchargements élevé.

Le type de podcast

Une émission de type “talk show” avec des chroniqueurs, des invités et où la distraction est au centre de ce qu’apporte le podcast a une durée variant de 45 min à plusieurs heures.

Pour une chronique en revanche, la durée maximum semble être de l’ordre de la demi-heure. Déjà car le temps de préparation par rapport au temps d’enregistrement est plus grand mais aussi parce que la combinaison du sujet unique et de la voix unique a tendance à être plus soporifique qu’un talk à plusieurs.

La densité d’information

Vos auditeurs sont humains et ont une capacité d’ingestion d’information limitée. Cela implique qu’une émission longue contenant une mine d’information est tout à votre honneur mais peut paraître indigeste.

La majorité des auditeurs font autre chose en écoutant les podcasts (conduite, ménage, marche…), et leur capacité de rétention de l’information est entravée. Une chronique de plus d’un quart d’heure risque d’amener à la situation où l’auditeur se demande comment vous êtes arrivé à la conclusion qu’il est en train d’écouter. Dommage.

Source : Spotify

La quantité d’informations est limitée, même pour un podcast traitant de l’actualité. Cela veut dire que si vous faites des émissions longues et denses, vous ne pourrez pas en faire souvent ou les sujets ne seront pas toujours très intéressants.

Vous avez donc deux possibilités :

  • Limitez la densité si vous souhaitez absolument une émission longue, en passant d’un format chronique à un format talk
  • Réduisez la durée de vos chroniques

La volonté de “faire du chiffre”

Une émission talk, comme on l’a vu, peut faire jusqu’à plusieurs heures, mais attention toutefois à ne pas effrayer l’auditeur en affichant une durée supérieure à 2h.

La petite astuce consistant à publier la session d’enregistrement en plusieurs épisodes, diffusés au fur et à mesure entre deux sessions d’enregistrement.

Exemple : une émission mensuelle de 4h peut être diffusée toutes les semaines par tranche d’une heure environ. Faites l’essai, vous verrez que dans le pire des cas vous ne ferez pas moins d’audience puisque un auditeur fera 4 téléchargements au lieu d’un seul.

Des chroniques courtes mais plus régulières, auront tendance à mieux fidéliser l’auditeur, lui rappelant régulièrement votre existence mais aussi en le laissant à chaque fois sur sa faim, plutôt que de lui donner une sensation de “trop plein”.

Double effet : plus elles sont courtes, plus elles sont aussi plus rapides à préparer, ce qui vous permet d’en faire plus régulièrement de manière quasi-mécanique

Les durées les plus efficaces

Si l’on regarde les podcasts à succès, on voit que la moyenne des durées des podcasts du top 100 iTunes se situe autour de 30 minutes.

C’est une valeur qui ne veut rien dire en soit mais elle donne l’indication de la moyenne du temps d’attention des auditeurs.

  • En dessous de cette valeur (10, 15 min) , vous êtes tranquilles, sous réserve de ne pas faire trop dense.
  • Au-dessus de cette valeur (45min, 1h…), il faut faire baisser la densité d’information.
  • Très au-dessus de cette valeur (2h, 3h…), vous risquez que l’auditeur ne clique même pas sur “play”
Post a Comment