Dicopod n°2

Dans cet article du dicopod, c’est POYO qui vous présente quelques notions de son, mais avant on va le laisser se présenter :

Un jour, Dieu créa la Terre. Puis Denver, qui fut de facto le dernier Dinosaure. Puis il décida qu’il lui fallait des apôtres pour chanter la gloire du Grand Saurien.
C’est ainsi qu’il créa Paul, dit POYO. Pour chanter la gloire de Denver, celui-ci décida de faire semblant de faire un podcast autour du jeu vidéo. Mais son objectif était tout autre. Un jour, ils seront tous sidérés de se trouver nez à nez avec un grand dino…

Paul est “responsable” (oui, les guillemets sont importants) du réseau de podcasts Studio Carton C, qui produit actuellement Pragmastick, le podcast qui te parle d’expériences de jeu et Hot Takes & Slow Burn, le podcast qui distille les cerveaux et rince les opinions.

POYO

Si vous aussi vous souhaitez participer, n’hésitez pas à joindre notre Discord

NOTIONS DE BASE

Basses – Medium – Hautes fréquences : 

Sur le plan physique, le son est une onde, soit une vibration des particules présentes dans l’air. Ces particules vibrent à une fréquence plus ou moins rapides. La fréquence de cette vibration est mesurée en Hertz (Hz), 1Hz équivaut à un cycle par seconde. 

Définition d’un Hertz

Une vibration à basse fréquence (entre 10 et 200 Hz) produit des sons graves, une vibration à fréquence modérée (entre 200 et 2000 – 3000 Hz) produit un son médium, une vibration à haute fréquence (à partir de 3000Hz) produit un son aigu.

Ca paraît complexe, mais on peut résumer simplement en disant que plus la fréquence est élevée, plus le son produit est aigu.

Pour mémoire, l’oreille humaine perçoit en moyenne les fréquences incluses entre 20 et 20 000 Hz.

Dynamique Sonore : 

Similaire à l’amplitude, il s’agit cette fois de l’écart entre les sons les plus forts et les moins forts de votre piste. On parlera plus usuellement de Dynamique.

Si on reprend un graphique similaire à l’exemple précédent : 

Decibel (dB) : 

Le Decibel est une unité définie comme dix fois le logarithme décimal du rapport entre deux puissances. Voilà.

Plus sérieusement, il n’est pas du tout nécessaire de comprendre le rapport mathématique pour comprendre que plus la valeur en decibel est élevée, plus le volume est fort.

Peak / Pic : 

Le Peak, c’est le volume maximum de votre piste en un point donné. On l’exprime en dB. 

Loudness / Sonie : 

Ce que l’on appelle “loudness”, c’est le volume ressenti lors de l’écoute. Il faut bien le différencier du Peak car il est plus ressenti plus que mesurable.

LUFS (Loudness Unit Full Scale / unité de sonie relativement à la pleine échelle numérique) :

Il s’agit d’une unité de mesure permettant de quantifier la Loudness dans une piste donnée. Contrairement au Peak, la mesure est relative et “lissée” sur la totalité de la piste.

Concrètement, elle correspond au rapport entre les segments audio les plus forts et les plus faibles. Dans les faits, on calcule en omettant 10% des plus faibles et 5% des plus forts, mais c’est pour pinailler. 

Note : on peut également rencontrer la notation LKFS. Celle-ci est identique à la LUFS, il s’agit simplement d’une autre dénomination, le calcul est exactement le même.

OUTILS ET EFFETS

Digital Audio Workstation (DAW) :

Un DAW est une application de traitement de son (comprenant généralement un banc de montage, la possibilité d’ajouter des effets, d’utiliser un clavier MIDI…) permettant de composer / monter vos projets audios. 

Au rang des DAW les plus connus, on trouve notamment Audition, Cubase, Reaper et Audacity.

Gate :

Un gate est un outil permettant à votre DAW de ne prendre en compte le son de votre piste que quand celle-ci ne dépasse un certain seuil d’amplitude. Pratique lorsque qu’un bruit de fond décide d’investir votre piste audio (il y en a toujours).

Plus visuellement, tout signal entre les bordures vertes sera ignoré par le Gate : 

Dans les options du Gate, on trouve les paramètres principaux :

  • Le seuil (Threshold), la valeur plancher qui déclenche l’ouverture du Gate (ici -36.2dB).
  • L’attaque (Attack), le temps après lequel le Gate s’ouvrira effectivement (ici 3 ms).
  • Le relâchement (Release), le temps pendant lequel le Gate va progressivement se fermer une fois la piste repassée sous le Threshold (ici 100ms).
  • La rétention (Hold), le temps pendant lequel le Gate restera ouvert si la piste repasse sous le Threshold (ici 176 ms).

Equalizer / Egaliseur (EQ) :

Un Equalizer permet d’accentuer ou réduire la présence de certaines fréquences d’une piste audio. 

Comme on l’a vu, une certaine plage de fréquences est plus ou moins audibles par l’homme (entre 20 et 20 000 Hz). Cependant, pour rendre le son un peu plus agréable à l’oreille, on peut se permettre d’augmenter ou diminuer l’importance de certaines fréquences.

Les fréquences très basses (< 50 Hz) ne contiennent généralement rien d’intéressant ou de particulièrement audible. Les fréquences très élevées (>18 000 Hz) sont dans le même cas, même si il faudra y aller un peu moins fort que pour les basses. 

On voit sur l’image :

La distribution des fréquences de ma piste audio à l’instant T (en jaune)

Les bandes de fréquences sur lesquelles j’agis (1, 2, 3 et 4, la 3 étant inactive)

Les fréquences atténuées (zone verte) sous la courbe. On atténue fortement les fréquences inférieures à 100 Hz, on laisse les medium tranquilles, et on atténue progressivement les fréquences à partir de 6000 Hz.

Compresseur :

Un compresseur est un outil permettant d'”écraser” l’amplitude de votre piste en réduisant les crêtes dépassant un certain seuil. 

Concrêtement, il a pour effet d’empêcher votre piste audio de dépasser un certain volume, et de faire saturer vos hauts parleurs par la même occasion.

Par chance, le compresseur est visuellement très simple à comprendre, tout signal dépassant les bordures vertes sera atténué par le compresseur : 

Dans les options du compresseur, on trouve les paramètres principaux : 

  • Le seuil (Threshold), la valeur plancher qui déclenche la mise en marche du compresseur (ici -21.6dB).
  • L’attaque (Attack), le temps après lequel le compresseur se déclenchera effectivement (ici 3 ms).
  • Le relâchement (Release), le temps pendant lequel le compresseur mettra à progressivement se stopper une fois la piste repassée sous le Threshold (ici 100ms).
  • Le ratio (Ratio), le rapport par lequel le compresseur réduira le volume quand la piste passe au delà du Threshold (ici 3,77 pour 1, comprendre : 1 dB au dessus de notre seuil sera réduit à 0,26 dB après compression)
  • Le Knee (non, je ne crois pas qu’on appelle ça le “genou” en français, dommage), permet d’adoucir la courbe de compression, pour obtenir une compression plus douce.

Post a Comment